fbpx

Zéro bouton

L’acné ,un problème des temps modernes ?

Dans les années 70 à 80, il y avait très peu d’acné ,encore moins chez les jeunes adolescentes et les femmes. Avec le changement de notre mode de vie, et surtout de notre alimentation sont arrivés les boutons qui nous embêtent. Du simple bouton à des dizaines recouvrant une partie de visage ou même du dos ou du corps , quelle est l’origine de ce changement.

 30 années d’expérience m ont confirmer la possibilité de réduire ce symptôme qui n’est pas grave mais qui pourtant révèle un dysfonctionnement physiologique.

Alimentation, carences nutritionnelles, insuffisance de détoxification au niveau du corps : je vous propose une approche naturelle s’accompagnant de l’incroyable efficacité des plantes

Quelle est l’origine de l’acné :

Son origine est pratiquement tout le temps lié à la présence d’un germe Propionibacterium acnes qui se multiplie dans le follicule pileux. on constate également une inflammation au niveau de ce follicule et l’on peut se poser la question : est-ce l’inflammation qui fait venir le germe ou le germe qui provoque l’inflammation ?

Il est avancé une modification et un excès de sébum lié à une variation d’hormone telle que la testostérone par exemple.

Il est intéressant de noter que le follicule pileux pourrait produire également cette hormone lors de la puberté. ce qui pourrait expliquer une inflammation lors d’une demande agrandît de cette hormone.

En résumé :

  • la présence sur la peau du germe Propionibacterium acnes
  • une modification du sébum permettant sa multiplication.
  • un milieu inflammatoire.
  • une variation hormonale

 (Mon expérience confirme que cette variation hormonale n’est pas forcément indispensable pour que le germe se multiplie dans la mesure où il existe une inflammation suffisante permettant la multiplication du germe)

la première approche est bien sûr l’alimentation et Le comblement des carences :  Le changement alimentaire  est-il lié à la publicité ou à la qualité des aliments que l’on trouve dans les supermarchés ?  Certainement les deux, j’ai constaté pendant ma pratique officinale et lors de mes questionnaires alimentaires une grande uniformité alimentaire pour les jeunes personnes et même pour les adultes qui souffrent d’acné :

en commun : une grande quantité d’aliments contenant du sucre (amidon, sucrerie)

et une grande quantité de produits laitiers.

Ces 2 produits alimentaires entraînent une augmentation de la sécrétion d’insuline et la multiplication de facteurs de croissance. La peau devient donc plus épaisse et permet l’isolement de la bactérie dans le follicule pileux. Une exposition prolongée au soleil provoque également l’épaississement de la peau d’où l’augmentation du nombre de boutons au retour de vacances !

j’ai constaté également chez ces personnes une absence de prise de légumes quotidienne.

Les 2 dernières années et toutes les études réalisées par rapport à notre immunité confirme également que la plupart des individus vivant en France ont des carences en vitamines et minéraux.

les dermatologues prescrivent d’ailleurs régulièrement du zinc pour les problèmes d’acné.

au niveau de la peau il y a bien sûr également la carence grandissante en vitamine D ainsi qu’en vitamines A et vitamines E.

En résumé :

  • Une alimentation trop sucrée et pas assez variée
  • la qualité nutritive de ce que l’on mange n’est plus suffisante pour nous apporter les vitamines et les minéraux dont nous avons besoin.
  • l’absence de légumes dans nos assiettes

Pour avoir une belle peau il est intéressant d’agir sur l’intestin et sur la détox :

J’avais pour habitude de réaliser une préparation liquide de plantes contenant de la bardane de la pensée sauvage du plantain et de la réglisse.

  • la bardane et la pensée sauvage ont un tropisme cutané permettant un drainage de la peau et une action cicatrisante.
  • le plantain à une action apaisante et cicatrisante.
  • la réglisse permettra la cicatrisation de la muqueuse intestinale.

Pour agir en surface, l’utilisation des hydrolats est très intéressante car elle est non agressive :

Matin et soir je conseille aux personnes ayant des problèmes d’acné d’appliquer un hydrolat constitué de l’extrait de 3 plantes :

  • Hydrolat de laurier noble
  • hydrolat de lavande fine
  • hydrolat de menthe poivrée

ces 3 plantes permettront de contrôler la prolifération de Propionibacterium acnes.

si besoin il est même possible de rajouter un tout petit peu d’huile végétale tels que la rose musquée et quelques gouttes d’huile essentielle de lavande ou d’immortelle pour le côté cicatrisant. 

lors de l’émergence d’un bouton il existe des huiles essentielles empêchant l’inflammation d’augmenter et la prolifération de la bactérie :

  • L’huile essentielle de laurier noble diluée  à 5% dans une huile végétale de rose musquée. il est possible de monter jusqu’à 10% (attention aux yeux).
  • huile essentielle de lavande aspic : Très intéressante car très cicatrisante anti-inflammatoire avec une odeur très agréable. 

Pour les personnes qui n’aiment pas le côté gras des préparations il est possible d’utiliser le gel d aloe Véra qui est très frais et qui lui-même est très cicatrisant.

Pour les cas les plus récalcitrant, je recommande

  • un changement alimentaire d’au moins 3 mois à 6 mois la prise de plantes drainantes et détoxifiantes tel que le chardon Marie, le radis noir.
  • la prise de compléments alimentaires contenant du zinc, de la vitamine E, vitamine A.
  • la prise de compléments alimentaires contenant des régulateurs du microbiote intestinal : origan sarriette thym
  • l’application très régulière des hydrolats
  • et l’application le soir avant le coucher d’un mélange contenant des huiles essentielles cicatrisantes et anti-infectieuses empêchant la prolifération de Propionibacterium acnes.

 

Astuce : une lampe à UV permet de voir s’il y a beaucoup de Propionibacterium acnes à la surface de sa peau. il suffit de se mettre dans le noir d’éclairer son visage avec cette lampe et de regarder la quantité de surface qui devient rouge.

la partie qui était en rouge est celle qui contient le plus de germes.

il est intéressant de constater que tous les changements initiés permettront de réduire la couleur rouge au fil du temps.

en route pour une belle peau.

 

cordialement François tournay

Plus
d'articles