fbpx

qu’est-ce que là cystite ?

c’est une inflammation de la vessie assez courante qui concernent majoritairement les femmes.

Les différents types de cystites.

  • la cystite simple ou classique, Elle dure de 24 h à quelques jours, elle se traite facilement
  • la cystite aiguë compliquée, elle nécessite une surveillance médicale.
  • les cystites récidivantes lorsque cela revient au moins 3 à 4 fois par an.
  • la cystite chronique que l’on appelle également cystite interstitielle. des symptômes douloureux apparaissent très régulièrement et très fréquemment au niveau de la vessie.

Quelles sont les origines de la cystite.

En général, elles sont causées par une bactérie très répandue, le colibacille Escherichia coli. Il existe bien sûr d’autres origines ou d’autres bactéries cependant cela ne sera pas évoqué ici. Les hommes sont beaucoup moins affectés par les cystites ce qui est logique car l’urètre qui est le canal qui conduit l’urine et beaucoup plus court chez la femme de 3 à 4 cm.

La plupart du temps les cystites sont bénignes cependant il est important de vérifier auprès d’un médecin pour éviter les complications.

Les prémices et les symptômes de la cystite

  • au début cela peut être simplement une pesanteur ou simplement une sensation différente dans le bas-ventre
  • cela peut être également une odeur différente au niveau des urines
  • des envies plus fréquentes d’uriner
  • et bien sûr les brûlures urinaires.

Il est important en cas de début de symptômes de cystite de prendre sa fièvre régulièrement. en effet une cystite ne doit pas générer de fièvre.

il est important également de faire particulièrement attention chez la femme enceinte chez les personnes âgées et bien sûr chez l’homme car les cystites sont beaucoup moins fréquentes.

Il existe des mesures de prévention

  • boire beaucoup d’eau
  • ne pas se retenir lorsque l’envie d’uriner est présente
  • porter des sous-vêtements naturels
  • et bien sûr s’essuyer d’avant en arrière lors de la miction
  • Utiliser des produits spécifiques pour l’hygiène intime

La congestion du petit bassin

Lorsque notre bas-ventre est congestionné il y a une diminution des échanges sanguins et lymphatiques il y a création d’une stase et la vessie ne peut pas bien fonctionner.

il se pourrait même que les bactéries dans un premier temps puissent apporter les nutriments manquants au niveau de la muqueuse (cette vision n’est pas partagée par tout le monde).

dans tous les cas on retrouve beaucoup de ballonnements, de lourdeur digestive Comme symptômes associés à la cystite.

pour les personnes ayant des cystites régulières je recommande d’éviter de manger froid et de consommer des crudités en excès ou des fruits tout simplement tels que les cerises qui crée des ballonnements importants

pour les personnes qui travaillent assises toute la journée, nous retrouvons l’intérêt de se lever régulièrement où également ce qui se fait de plus en plus de pratiquer un travail debout ce qui est possible maintenant avec les nouveaux postes adaptés.

Pour décongestionner le petit bassin il existe des plantes très efficaces que l’on peut prendre en infusion comme l’achillée millefeuille ou le lamier blanc ou l’oignon.

Si les problèmes augmentent à la ménopause, penser à un déficit en œstrogènes, il est possible de faire le test avec une prise ponctuelle de tisane de sauge.

Les différentes actions possibles :

 

le microbiote

La prise régulière d’antibiotiques d’anti-inflammatoires ou de différents médicaments perturbent notre flore intestinale et sélectionne des bactéries plus résistantes.

Il sera donc intéressant de maintenir une bonne biodiversité intestinale à la fois par la prise régulière d’aromates tels que les herbes de Provence. le temps l’origan la sarriette le romarin sont réellement de très bons régulateurs du microbiote. il y a également le cumin la coriandre l’aneth le fenouil l’oignon l’ail.

Il semble maintenant démontré que la prise de probiotiques plusieurs fois par an rééquilibre de manière avantageuse notre flore intestinale.

il existe une flore spécifique au niveau des muqueuses de la femme et il y a un lien entre cette flore et l’équilibre de notre flore intestinale.

Il est également intéressant de ne pas laisser une constipation s’installer.

Tout le système urinaire est normalement stérile sauf la partie terminale de l’urètre qui possède elle-même une flore commensale.

En période de crise il est important de prendre au moins 30 milliards de bactéries par jour donc plusieurs gélules par jour selon le fabricant.

Les plantes qui augmentent notre immunité.

La plus connue est l’échinacée. Sur les conseils de votre pharmacien vous pourrez consommer cette plante 15 jours par mois pendant 23 mois ou tout simplement lorsque vous vous sentirez un peu épuisé.

Il existe une plante dont on a déjà parlé très facile à utiliser en prévention, le thym.

20 à 30 g de thym pour faire 1 l d’eau de tisane à boire dans la journée.

Cela peut également être consommé régulièrement lorsqu’on se sent fatigué.

La vitamine D

indispensable pour notre immunité pour réparer nos cellules pour éliminer les cellules déficientes et pour bien entretenir la croissance de nos neurones.

Et il existe actuellement une énorme carence en vitamine D chez pratiquement toute la population française.

Il existe et il y a un réel intérêt à faire le point avec votre médecin pour augmenter la prise de cette vitamine D ou à minima de commencer la prise quotidienne de 2000 unités par jour en attendant de voir avec votre médecin.

L’idéal serait d’atteindre pour tout le monde une valeur sanguine de 50 nanogrammes par ml.

Les oligo-éléments indispensables dont le zinc

effectivement nous retrouvons encore des carences sur plus de quatre-vingts pour 100 de la population en zinc.

il semble que notre alimentation soit très carencée.

Le zinc et les autres éléments sont déterminants pour un bon fonctionnement au niveau du corps de tous les mécanismes physiologiques.

l’action sur le stress

nous savons tous que le stress continue diminue notre immunité nous allons perdre nos oligo-éléments.

beaucoup de français connaissent l’exemple du bouton de fièvre qui apparaît après une grosse période de stress ou de fatigue.

Il existe donc des plantes qui peuvent normaliser ce stress en dehors bien sûr d’une bonne adaptation de notre rythme de vie à dormir suffisamment, pratiquer du sport et marcher en plein air.

Il existe une plante très intéressante, la rhodiole qui peut être également consommée sur plusieurs semaines.

une plante très locale telle que la valériane est également très utile puisqu’elle aura ce rôle anxiolytique

Je conseille également et c’est très facile à cette époque de consommer plusieurs jours par semaine une eau d’ortie. (mettre une poignée d’orties dans 1 l d’eau laisser en infusion froide pendant 12 à 24h et boire dans la journée.)

l’ortie a l’avantage d’apporter tous les minéraux dont on a besoin

Les plantes utiles autant en prévention qu’en curatif.

 

En plus des traitements classiques, il existe un intérêt à utiliser les plantes que ce soit de manière préventive ou de manière curative.

au fur et à mesure des utilisations des antibiotiques les bactéries deviennent résistantes

l’intérêt des plantes est de travailler à la fois sur le terrain et de contenir des molécules anti-infectieuses qui ne provoquent pas de résistances

Il est intéressant de se préparer 1 à 2 l d’infusion à boire régulièrement.

  • Le thym riche en thymol et en linalol est une plante très anti infectieuse.
  • La bruyère, ses fleurs sont riches en molécules flavonoïdes et en tanins qui ont une action ciblée sur la vessie.
  • la busserole, contient de l’hydroquinone et permettra de décrocher les bactéries qui adhèrent à la paroi de la vessie
  • le lamier blanc (en fait c’est » l’ortie » qui a une fleur blanche) possède une action adoucissante qui réduit les douleurs au moment de la miction. Elle draine également les toxines.
  • Le curcuma est également intéressant puisqu’il peut être pris sur une longue période sous forme de jus par exemple ou de petites rondelles fraîches infusées dans une eau chaude.
  • le gingembre est également intéressant car facile à utiliser sous forme râpé dans son infusion.

un mélange qu’il est possible d’acheter dans une herboristerie ou une pharmacie :

  • thym bruyère busserole lamier blanc, mettre 20 à 30 g de ce mélange dans 1 l d’eau à boire régulièrement et pouvant être renouvelé.

Ne pas hésiter à râper du gingembre ou du curcuma dans sa tisane chaude.

un produit très ancien qui est revenu d’actualité à base de oignons

PELVIMAG qui est bien plus pratique à faire que de boire une préparation à base d’oignon.

En effet l’oignon est un s décongestionnant pelvien.

La Canneberge (Cranberry)

Il existe un produit en prévention qui est très utile, fabriqué par la marque natuval qui est un jus de curcuma et de cranberry mélangé.

Caractéristiques de la canneberge, La consommation de jus de canneberge ou la prise de comprimés de canneberge serait particulièrement efficace chez les femmes pour prévenir les infections urinaires.

  • Source exceptionnelle d’antioxydants ;
  • Riche en vitamine C ;
  • Bonne source de fibres alimentaires ;
  • Favorise la santé digestive et cardiovasculaire

Action :

  • En cas de début de symptômes il est important de consommer une tisane à base de plantes ciblées (voir ci-dessus) très régulièrement.

une tasse toutes les 2h maximum.

  • prendre 2 gélules de PELVIMAG 3 fois par jour.
  • utiliser des probiotiques de manière rapide au moins 30 milliards par jour
  • utiliser un mélange d’huiles essentielles à appliquer localement :

o            une goutte d’huile essentielle de lavande

o            une goutte d’huile essentielle de laurier

o            une goutte d’huile essentielle de thym à linalol

o            une cuillère à café d’huile végétale

et masser le bas ventre et le bas du dos régulièrement également toutes les 2h.

  • Et si besoin utiliser un complément alimentaire acheter en pharmacie pour la sphère urinaire.

 

  • Il est conseillé de diminuer la consommation des produits qui favorisent les ballonnements tels que le pain, les fruits crus et les crudités pendant quelques jours.

 

  les symptômes doivent réellement s’améliorer en 24 à 48 h et en cas de doute il est important de consulter son médecin et /ou de prendre contact avec votre pharmacien.

Plus
d'articles