La constipation

La constipation

Elle semble concerner une personne sur 5. Et peut-être plus en vieillissant. Les mécanismes les plus courants mise en cause seraient une paresse du gros intestin et ou un dessèchement des selles.

Il y a la constipation occasionnelle liée à un changement d’habitude, la constipation d’origine brutale qui nécessitent une consultation rapidement. Il y a surtout la constipation chronique liée à une hygiène de vie qui ne conviens pas à votre intestin. Il y a aussi celle liées à la grossesse et à certains médicaments.

Il est souvent recommandé de manger des fibres et pourtant cela ne semble pas suffire pour beaucoup de personnes. De plus, pendant une crise de constipation les fibres vont souvent empirer les choses. En cas de crise l’idéal est de passer aux substances osmotiques traditionnelles, où d’avoir recours au jus de pruneau ou à une prise de magnésium qui ont le même effet.

Je vous propose de découvrir les plantes et les approches qui pourront vous aider à espacer voire à supprimer ce symptôme.

Une alimentation déséquilibrée a un impact sur votre transit.  30 ans d’expérience et de conseils au comptoir de mon officine m’ont conforté dans l’idée qu’un rééquilibrage est souvent suffisant :

Les aliments que certaines personnes ne supportent pas bien, leurs consommations enclenchent de ce fait une constipation : les laitages prises en quantité trop importante, les céréales et notamment avec la quantité de gluten qu’ils contiennent.

Les aliments qui ne sont pas consommés en quantité suffisante. J’ai souvent constaté un manque de légumes et de fruits. L’idéal est de réduire au maximum les féculents et d’avoir une assiette constituée d’au moins 50% de légumes plutôt verts.

Il y a également la consommation trop abondante de café ou de thé qui vont empêcher le bon mouvement de l’intestin et la bonne hydratation.

En résumé les personnes souffrant de constipation ne consomment pas assez de légumes verts et ne boivent pas assez d’eau. il est intéressant de boire au moins 1 l d’eau   par jour.

Une petite astuce simple qui améliorent l’exonération chez beaucoup de personnes : mise en place d’un petit réhausseur fait avec des briques ou un petit banc à placer sous les pieds pour ouvrir le bassin. la position accroupie étant beaucoup plus facile.

Ps : j’ai souvent constaté chez les patients constipés, un déséquilibre hormonal tel qu’une thyroïde fatiguée ou un déficit en œstrogènes très fréquent à la ménopause. Ces déséquilibres seront à voir avec votre médecin.

L’action possible des plantes !

L’avantage de consommer des compléments alimentaires ou des tisanes contenant des plantes est de permettre à notre intestin et notre foie de mieux fonctionner.

 

Le rôle du foie et de la bile dans la constipation :

La bile à 3 rôles principaux :

  • Elle évacue les résidus et détritus du foie
  • Elle permet de digérer les corps gras
  • Elle agit comme un laxatif naturel en stimulant le mouvement péristaltique et amène une quantité de fluides dans les selles Après être passé dans l’estomac la nourriture arrive dans l’intestin et c’est à ce moment-là que la bile et relâché par la vésicule et permettre une bonne digestion surtout des corps gras

Dans le cadre d’une constipation améliorer le flux de Bile est indispensable

Seules des plantes seront capables d’aider le foie à fabriquer suffisamment de bile. Les plantes auront également la capacité de permettre un relargage de cette bile au bon moment.

Tout le monde se souvient de la boldoflorine !

L’utilisation de plantes bénéfiques au fonctionnement du foie permettra souvent une belle amélioration au niveau du transit. Il est possible de trouver beaucoup de compléments alimentaires ou de ampoules contenant ces plantes : artichaut, chardon-marie, radis noir, fumeterre, pissenlit.

Les mucilages

Il y a également les plantes riches en mucilages tel que la guimauve les graines de lin ou le psyllium blond et permettront d’avoir un effet lest au niveau des selles afin de réguler le transit.

Pour les graines de lin : 5 à 10 g de graines en poudre (pulvériser au dernier moment) dans un grand verre d’eau de 1 à 3 fois par jour.

Pour le psyllium blond : 1 cuillère-à-café de 1 à 3 fois par jour 30 minutes avant les repas dans un grand verre d’eau, puis augmenter les doses progressivement si nécessaire.

Les plantes laxatives.

Elles vont créer une irritation de la muqueuse digestive et seront donc très efficaces en revanche ne devront pas être utilisé sur le long terme il y a le séné, le cascara Sagrada et là bourdaine. Il existe des médicaments qui contiennent ces plantes à prendre uniquement sur le court terme.

Les plantes digestives,

Toutes les plantes digestives vont pouvoir améliorer votre transit et on oublie trop souvent l’action des plante apéritives. Pourquoi ne pas tester une cuillère à café de votre apéritif préféré tel que la Suze contenant de la gentiane où d’extraits de plantes complexes tel qu’une liqueur de Chartreuse à prendre avant ou après le repas.

L’introduction des huiles végétales de qualité dans la nourriture telles que l’huile d’olive huile de colza l’huile de lin noix noisette tu permettrons de vous apporter la source en corps gras de qualité.

L’huile d’olive est très facile à incorporer dans la salade dans les purées et des études semblent montrer son intérêt sur la constipation. Pendant une crise de constipation, prendre une cuillère à soupe le matin à jeun afin de déclencher un fort relâche de bile, suivie d’une cuillère à soupe le ventre vide avant le repas du midi, et même chose avant le repas du soir.

Les probiotiques :

Certaines souches bactériennes vont permettre d’améliorer le transit vous pourrez retrouver dans vos pharmacies des complexes de probiotique adapté à la constipation.

Les huiles essentielles surtout en massage :

Voici une formule avec plusieurs huiles essentielles, cependant si vous n’en avez qu’une seule il est possible que cela fonctionne déjà.

HE Ocimum basilicum ssp basilicum (Basilic) : 2 ml

HE Pinus pinaster oléorésine (Pin maritime) : 2 ml

HE Zingiber officinale (Gingembre) : 4 ml

HV Corylus avellana (Noisette): complément à 30 ml

Utilisation : 8 à 10 gouttes du mélange, 3 fois par jour sur le bas du ventre et le bas du dos en fonction des besoins.

 

Les tisanes spécial transit.

Une tisane « multi-plantes » pour le soir

Cette tisane n’est pas irritante et est très légèrement parfumée, grâce aux feuilles de framboisier. Elle est à consommer le soir, avant de vous coucher.

La recette : demandez à votre pharmacien de vous mélanger 10g de feuilles de framboisier, 10g de romarin , 30g de souci, 30g de chardon-Marie. Faites infuser 30g de cette mixture 10 minutes dans un demi-litre d’eau. Filtrez, laissez reposer et buvez 1 bol après dîner, sucré au miel.

 

En résumé, lors d’une constipation aigue et brutale je vous conseille toujours de prendre contact avec votre pharmacien ou votre médecin il saura vous conseiller sur la meilleure démarche.

Pour les constipations chroniques, une modification de l’hygiène de vie et la prise concomitante de plantes et huiles essentielles seront souvent suffisantes pour améliorer nettement ce symptôme.

Il est possible de commencer par la prise d’ampoules améliorant le fonctionnement de votre foie et de secrétions biliaires.

Dans un 2nd temps la prise de probiotiques, de tisanes agissant sur le transit, la complémentation en iode pour un bon fonctionnement thyroïdien (il y a beaucoup de carences en iode actuellement) et la mise en application des conseils alimentaires ci-dessus permettrons d’améliorer votre quotidien.

Votre pharmacien reste un interlocuteur privilégié puisque disponible tous les jours de la semaine sans rendez-vous. Et n’hésitez pas à consulter votre médecin en cas de trouble persistant et où brutal

Plus
d'articles