Découvrez le régime GAPS : viande, poisson, oeufs, produits laitiers et légumes fermentés. Bouillons de viande, soupes, ragoûts maison et graisses naturelles sont indispensables – ils constitueront la base de l’alimentation du patient.

Une approche naturelle et efficace

Le régime GAPS en bref  : viande, poisson, oeufs, produits laitiers fermentés (si tolérés) et légumes fermentés (certains bien cuits, d’autres fermentés ou encore crus) doivent représenter environ 85 % de l’alimentation quotidienne de votre patient. Pains, produits pâtissiers (fait avec de la farine d’oléagineux) et fruits seront exclus pendant plusieurs semaines puis réservés aux collations entre les repas, sans jamais remplacer les repas principaux. Bouillons de viande, soupes, ragoûts maison et graisses naturelles sont indispensables – ils constitueront la base de l’alimentation du patient.

Retrouvez tous les renseignements sur le site :https://www.nutrition-holistique.ch/

Je vous invite à lire préalablement le livre afin de comprendre comment et pourquoi ce régime marche, pourquoi d’autres régimes ne sont pas adaptés aux patients GAPS, et comment mettre correctement en œuvre ce régime.

Après s’être appuyée sur ce régime pendant de nombreuses années dans le cadre de sa pratique médicale, Dr. N Campbell-McBride en est venue à introduire un certain nombre d’adaptations pour les patients atteints de pathologies neurologiques et psychiatriques. Au fil du temps, ses patients en sont venus à qualifier leur régime de « régime entéropsychologique » ou « régime GAPS ».


EXTRAIT…

...Exemple de petit déjeuner

Variante du petit déjeuner anglais : oeufs cuits selon les goûts du patient, accompagnés de saucisses et de légumes, certains cuits, d’autres crus sous forme de salade (tomate, concombre, oignons, céleri, légumes verts en salade) et/ou d’avocat et/ou de viande. Il est préférable que seul le blanc de l’oeuf soit cuit. Assaisonnez abondamment les salades et les œufs d’huile d’olive. Ajoutez aux salades une cuillère à soupe de graines de tournesol et/ou de sésame ou de citrouille trempées ou germées. Les saucisses (intégralement à base de viande grasse hachée) seront uniquement salées et poivrées (légumes frais et herbes peuvent être également ajoutés au mélange). Veillez à ce que les saucisses ne contiennent ni aromates industriels, ni monosodium glutamate). Je vous invite à trouver un boucher qui vous fabrique sur commande des saucisses pure viande.

Avocat avec des restes de viande, de poisson ou des coquillages, légumes crus et cuits, citron et huile d’olive pressée à froid. Servez le tout avec une tasse de bouillon de viande chaud, sans oublier d’ajouter des aliments probiotiques.

Des crêpes épaisses façon « pancakes », à base de farine d’oléagineux seront appréciées le week-end, lorsque vous avez plus le temps de cuisiner le matin. Ces crêpes sont délicieuses avec du beurre, de la crème aigre . Des baies, fraîches ou décongelées et mixées dans du miel, feront une délicieuse confiture pour accompagner les crêpes. Servez avec un thé léger au citron, au gingembre ou à la menthe……..

LE PATIENT NE DEVRAIT PLUS JAMAIS RENOUER AVEC LES HABITUDES ALIMENTAIRES TYPIQUES DU MONDE MODERNE, QUI FONT LA PART BELLE AU SUCRE, AUX INGRÉDIENTS TRANSFORMÉS ET AUTRES « ALIMENTS » NOCIFS. PROFITEZ DES ANNÉES DE SUIVI DU PROTOCOLE GAPS POUR INSTAURER DE BONNES HABITUDES ALIMENTAIRES À VIE !

En conclusion

Le régime GAPS semble à première vue compliqué. Il s’agit toutefois d’un régime parfaitement sain, qui permettra à votre patient de soigner et de reconstituer le revêtement de sa paroi intestinale et de s’appuyer sur des bases solides et saines pour le reste de son existence. En d’autres termes, les patients GAPS n’auront pas besoin de suivre un régime particulier pendant le reste de leur vie : dès que leur système digestif commence à fonctionner normalement, ils peuvent introduire progressivement la plupart des aliments de qualité consommés à travers le monde. Certains atteindront cet objectif en deux ans, d’autres mettront plus longtemps, selon l’âge et l’intensité des symptômes. Les enfants récupèrent généralement plus rapidement que les adultes.

Une fois mis en place, le régime GAPS n’est pas plus compliqué qu’une cuisine familiale classique. Les courses sont également très simples : il suffit d’acheter des produits frais et non traités. La lecture du livre Le syndrome entéropsychologique vous fournira toutes informations utiles ainsi que de nombreuses recettes.

retrouvez tous les renseignement sur le site :https://www.nutrition-holistique.ch/

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *