MeditationLes plantes pour arrêter de fumer

Voici une liste de plantes médicinales traditionnellement indiquées en phytothérapie pour aider les fumeurs et les fumeuses à définitivement arrêter de fumer.

Un mois sans fumer,
c’est 5 fois plus de chances d’arrêter définitivement !
La plupart de ces plantes à usage thérapeutique contiennent des substances végétales actives qui aideront la personne dépendante au tabac (précisément la nicotine) à faire face aux symptômes du sevrage tabagique qui se caractérisent le plus souvent par une anxiété, une irritabilité, une humeur déprimée, des insomnies et un besoin urgent de fumer.

Le millepertuis

Le millepertuis est une plante employée en phytothérapie pour traiter les dépressions modérées. En effet, elle renferme des principes actifs (en particulier l’hyperforine, un flavonoïde) qui stimulent la production de sérotonine (un neuromédiateur impliqué dans la régulation de l’humeur et la motivation), de dopamine et de noradrénaline. Une étude en laboratoire a révélé que le millepertuis aidait à vaincre la dépendance à la nicotine. De nombreux témoignages d’ex-fumeurs confirment que le millepertuis est une aide certaine dans les premières semaines de sevrage au tabac.

La verveine

Cette plante est très utile dans les situations de stress et de tension nerveuse. En effet, certains principes actifs de cette plante ont la propriété d’agir directement sur le système nerveux et conduisent à un effet relaxant sur le corps et l’esprit. Exactement ce dont un une personne dépendante a besoin durant les premiers jours du sevrage tabagique ! D’autre part, la verveine est un antispasmodique qui agit sur les muscles lisses des poumons et soulage les toux nerveuses. C’est aussi un sédatif et un léger somnifère conseillé avant de dormir.

La valériane

Voici une autre plante qui agit sur l’équilibre nerveux. Les préparations de racines ou rhizomes de valériane sont le plus souvent indiqués chez les personnes insomniaques. En effet, les principes actifs à effet sédatif de la valériane (acide valérique et valtrate) contribuent à réduire le temps d’endormissement tout en augmentant la durée et la qualité du sommeil. La valériane est couramment employée dans le sevrage nicotinique puisqu’elle réduit la nervosité et l’agitation des fumeurs ou ex-fumeurs. C’est une plante médicinale qui a l’avantage de donner mauvais goût à la cigarette et par conséquent elle aide à réduire immédiatement ou peu à peu (selon les cas) la consommation de tabac.

Le griffonia

Cette légumineuse africaine régénère les neurotransmetteurs (tryptophane, sérotonine). Grâce à son action anti-dépressive, la graine de cette petite plante permet d’éviter la fameuse déprime et la nervosité ou l’anxiété qui accompagnent un arrêt brutal de la cigarette. Le griffonia contient du 5-htp, précurseur de la sérotonine, elle-même précurseur de la mélatonine. Son action couplée sur le moral et sur le sommeil a été confirmée par plusieurs études et l’on a même constaté qu’elle avait un effet modérateur de l’appétit. D’autres recherches ont montré, il y a quelques années, que la sérotonine envoiyait des messages au cerveau pour réguler l’appétit et la satiété. Récemment les scientifiques ont mis en évidence son action antidépressive. Elle peut donc faire partie d’un processus pour arrêter de fumer.

Les huiles essentielles pour arrêter de fumer

Son intention était de distinguer l’application médicale des huiles essentielles avec leur utilisation en parfumerie. D’autres scientifiques ont affiné la définition notamment Robert Tisserand qui explique que l’aromathérapie est une « thérapie attentionnée et pratique qui cherche à favoriser la détente, à augmenter l’énergie tout en réduisant les effets du stress et à établir l’équilibre perdu entre le corps et l’âme ».

En effet, l’utilisation d’essences aromatiques extraites de plantes peut aider à équilibrer, harmoniser et promouvoir la santé corporelle et un bien-être de l’esprit.

A la fois art et science, cette pratique holistique permet à la fois de prévenir et d’aider au processus d’arrêt du tabac. Prévenir les nombreux dérèglements physiologiques lors du sevrage tabagique permet de rééquilibrer les sens.

C’est d’abord rétablir le goût, le sens le plus touché : les résidus de combustion n’étant plus en bouche, vous redécouvrez le véritable goût des aliments.

C’est ensuite rétablir progressivement le sens de l’odorat : une fois sevré, les odeurs vous réapparaissent, plus fines et plus nombreuses qu’auparavant.

Ces dérèglements concernent aussi les symptômes tels que le stress, l’irritabilité, la fatigue, etc. Mais alors les huiles essentielles peuvent-elles vous aider dans l’arrêt du tabac ?

SEVRAGE TABAC/A. Maillard

Voie olfactive : L’aroma-conseil sevrage tabac À réaliser dans un flacon de 10 ml en verre teinté, muni d’un compte-gouttes

  • HE bois de santal, Santalum album 1,5 ml
  • HE encens, Boswelia carterii 0,5 ml
  • HE eucalyptus mentholé, Eucalyptus dives 0,5 ml
  • HE menthe poivrée, Mentha x piperita 0,5 ml ou 10 à 15 gouttes
  • HV noyau d’abricot 7 ml

À chaque compulsion : 1 goutte à l’intérieur des poignets à respirer profondément 5 fois de suite. Répéter ce geste 6 à 8 fois par jour pendant toute la période de sevrage
CONTRE-INDICATIONS : sujets cardiaques et/ou hypertendus, sujets épileptiques, femmes enceintes et allaitantes
Extrait du livre Le grand guide de l’aromathérapie et des soins beauté naturels, par Aude Maillard

TABAC (ARRÊTER DE FUMER) D. Festy

  • HE Mandarine
  • HE Orange douce

Utilisation: Diffusez dans l’atmosphère quelques gouttes de mandarine et/ou d’orange douce, dans la jour

Les remèdes homéopathiques utilisés pour le sevrage tabagique

Il est préférable de consulter un médecin homéopathe qui vous accompagnera dans votre sevrage ; il vous prescrira des remèdes adaptés à votre dépendance et à votre réaction face à la désaccoutumance. Voici néanmoins le nom de quelques remèdes homéopathiques pour le sevrage tabagique :

  • Argentum nitricum 9 CH
  • Caladium 5 CH
  • Lobelia inflata 5 CH
  • Tabacum

Voici quelques remèdes qui traitent les symptômes liés à l’arrêt de tabac :

  • Irritabilité : Nux vomica 5 CH
  • Envie de fumer : Lobelia inflata 4 CH
  • Frustration, troubles de l’humeur ou du sommeil : Staphysagria 15 CH
  • Stress : Ignatia amara 15 CH
  • Angoisse, insomnies : Sédatif PC

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *